Activités de formation des migrants en France : des transitions expansives ?

  • Aurélie Beauné Université Paris Descartes

Résumé

Nous présentons ici les principaux résultats d’une recherche de thèse 1 portant sur les processus à l’œuvre pour les activités de formation des migrants en France : suite à une importante vague de réformes, comment évoluent ces activités ? Peut-on constater, au sens de la théorie de l’apprentissage expansif, une expansion de l’objet de ces activités ?



Nous avons observé l’activité de trois organismes de formation accueillant des publics migrants, sur une durée d’un an pour l’un d’entre eux et de six mois pour les deux autres. Les données recueillies dans ces trois organismes (observations et entretiens) ont permis de produire des synthèses à l’issue de différents cycles d’observation. Ces synthèses ont ensuite été soumises aux acteurs pour être discutées collectivement. L’ensemble de ces données a donné lieu à plusieurs analyses des contradictions pour chaque système d’activité et pour l’ensemble des trois systèmes considérés.



Les analyses menées ont permis d’identifier une évolution spontanée des activités que nous avons nommée « transition restrictive » et qui peut être engendrée par la coexistence des quatre dimensions structurelles de tout système d’activité.

Publiée
2017-12-22
Comment citer
BEAUNÉ, Aurélie. Activités de formation des migrants en France : des transitions expansives ?. Revue internationale du CRIRES : innover dans la tradition de Vygotsky, [S.l.], v. 4, n. 2, p. 1-18, dec. 2017. ISSN 2291-6717. Disponible à l'adresse : >http://ojs.crires.ulaval.ca/index.php/ric/article/view/51>. Date de consultation : 19 june 2018